La recette du vinaigre de pomme

Produire son propre vinaigre de pomme est très facile ! Tout ce dont vous aurez besoin est de pommes, d’eau et de beaucoup de … patience ! La fabrication du vinaigre de pomme ne demande aucun matériel indispensable et nécessite très peu de travail, le vinaigre se faisant naturellement. En plus d’être excellent pour assaisonner vos salades, le vinaigre de pomme maison a de nombreux bénéfices pour la santé : il facilite la digestion, combat les infections, augmente le métabolisme et a la réputation de faire baisser le cholestérol et de réduire l’acné. Voici donc la recette toute simple et très « slow » du vinaigre de pomme.


 

Ce dont vous aurez besoin :
– 10 pommes
– eau
– 2 récipients à ouverture large
– une étamine

Les étapes :
1. Lavez les pommes et coupez-les pommes en quartiers.
Laissez-les à température ambiante jusqu’à ce qu’elles deviennent brunes.

2. Placez ensuite les quartiers de pommes brunis dans le récipient et versez assez d’eau pour couvrir les pommes.

3. Couvrez le récipient avec une étamine. Placez-la sur le haut du récipient, sans l’attacher. Cela permettra à l’oxygène de circuler dans le mélange.

4. Disposez le récipient couvert dans un lieu chaud et sombre. Laissez le récipient couvert pendant 6 mois, en mélangeant une fois par semaine.

5. Après la période de 6 mois de fermentation, il y aura une couche de mousse sur le dessus du liquide. Celle-ci se forme sous l’action des bactéries qui changent l’alcool en vinaigre. Filtrez le liquide lentement au travers de l’étamine en le versant dans un autre récipient large.

6. Couvrez le nouveau récipient avec la même étamine.

7. Laissez reposer dans un endroit chaud et sombre pendant 4 à 6 semaines.

8. Transférez votre vinaigre de cidre de pomme complètement fermenté dans des bouteilles en verre et gardez-les fermées au réfrigérateur pour préserver leur fraîcheur.

Quelques explications :
La fermentation, grâce à la bactérie « Mycoderma Aceti » (acétobacter) présente dans la nature, transforme l’alcool des pommes en acide à la température ambiante d’environ 30°C en présence d’oxygène.

Pendant la fermentation les bactéries acétiques vivantes se rassemblent à la surface du liquide pour former une membrane gélatineuse et flasque « la mère de vinaigre » après quelques semaines d’oxygénation à l’air libre.

Avertissement :
Ne faites pas ou ne conservez pas de vinaigre de cidre de pomme dans un récipient en métal. Le taux élevé d’acide provoquerait la corrosion du métal. Il vaut mieux utiliser des récipients en verre, même si le plastique, le bois ou l’acier inoxydable peuvent aussi être utilisés.


 

Illustrations: Noémie Malaize